Saltar para: Posts [1], Pesquisa [2]

luís soares

Blog do escritor Luís Soares

Le Tourbillon

La séquence complète comprenant «Le tourbillon» est tirée du film «Jules et Jim» de François Truffaut paru le 23 janvier 1962. Cette chanson de Cyrus "Boris" Bassiak [alias Serge Rezvani] est Interprétée par Catherine [Jeanne Moreau]. Albert à la guitare, n'est nul autre que l'auteur-compositeur Bassiak/Rezvani. Autres rôles:
Jules [le petit blond] : Oskar Werner
Jim [le grand en chemise blanche] : Henri Serre

Selon Wikipédia Rezvani a réellement écrit cette chanson sept ans plus tôt, en référence justement au couple que formaient Jeanne Moreau et son compagnon de l'époque Jean-Louis Richard, qui était aussi le meilleur ami de Serge.

Vers 1:45 Jeanne Moreau signifie discrètement au réalisateur d'un geste de ses mains qu'elle s'est trompée en intervertissant les paroles et continue avec un sourire radieux. Truffaut décide d'utiliser cette prise.

Note technique: la piste sonore a été repiquée avec l'enregistrement CD de la bande originale. Il a fallu réajuster la vitesse de 4,2% pour une synchro parfaite.

 

LE TOURBILLON
Boris Bassiak [alias Serge Rezvani]


Elle avait des bagues a chaque doigt
Des tas de bracelets autour des poignets
Et puis elle chantait avec une voix
Qui sitôt m'enjôla

 

Elle avait des yeux, des yeux de paille
Qui me fascinaient, qui me fascinaient
Y avait l'ovale de son visage pale
De femme fatale qui me fut fatale
De femme fatale qui me fut fatale

 

On s'est connu, on s'est reconnu
On s'est perdu de vue, on s'est reperdu de vue
On s'est retrouve, on s'est rechauffe
Puis on s'est sépare

 

Chacun pour soi est reparti
Dans le tourbillon de la vie
Je l'ai revue un soir aie aie aie
Ça fait déjà un fameux bail
Ça fait déjà un fameux bail

 

Au son des banjos je l'ai reconnu
Ce curieux sourire qui m'avait tant plu
Sa voix si fatale, son beau visage pale
M'émurent plus que jamais

 

Je me suis saoule en l'écoutant
L'alcool fait oublier le temps
Je me suis reveille en sentant
Des baisers sur mon front brûlant
Des baisers sur mon front brûlant

 

On s'est connu, on s'est reconnu
On s'est perdu de vue, on s'est reperdu de vue
On s'est retrouve, on s'est rechauffe
Puis on s'est sépare

 

Chacun pour soi est reparti
Dans le tourbillon de la vie
Je l'ai revue un soir ah la la
Elle est retombée dans mes bras
Elle est retombée dans mes bras

 

Quand on s'est connu, quand on s'est reconnu
Pourquoi se perdre de vue, se reperdre de vue?
Quand on s'est retrouve, quand on s'est rechauffe
Pourquoi se séparer?

 

Alors tous deux on est reparti
Dans le tourbillon de la vie
On a continue a tourner
Tous les deux enlaces
Tous les deux enlaces
Tous les deux enlaces

Each man kills the thing he loves

Jeanne Moreau - Each man kills the thing he loves - Querelle from Studio Visible on Vimeo.

Réalisé par R. W. Fassbinder (d'après le roman de Jean Genet). Avec Brad Davis, Jeanne Moreau, Laurent Malet et Franco Nero.
Synopsis : lors d'une escale à Brest, le marin Querelle provoque le désir d'hommes et de femmes - celui du lieutenant de son navire, puis de toute une faune interlope qui fréquente le plus grand bouge de la ville...


Directed by R. W. Fassbinder (based on Jean Genet's novel). Starring Brad Davis, Jeanne Moreau, Laurent Malet and Franco Nero.
Plot : the ship "Vengeur" arrives in Brest. On board, Querelle, a handsome and dangerous sailor who attracts everyone...
Excerpt in French.